Archive pour octobre, 2011

Port Couvreux (POC)

Posted in Manips on 07/10/2011 by kerguelen2011jerome

Le chaland est revenu! Vive le chaland! A nouveau, les îles nous sont ouvertes! Et pour bien en profiter, je pars avec Christophe (Popchat) et Matthieu (info) à Port-Couvreux (communément appelé POC). Situé sur une presqu’île au Nord-Ouest de la péninsule Courbet, cette cabane est l’une des plus vieilles de l’île. Elle a été l’abri dès 1913 de 3 familles de gendarmes du Havre, venu à Kerguelen pour élever des moutons (le Larzac devait être plein à l’époque peut-être…). La bâtisse a été restaurée et est maintenant classée au patrimoine culturel de l’archipel.

Mais commençons par le commencement, ce 9 septembre, où mon premier nouveau départ en chaland peut enfin avoir lieu : direction St-Malo, pour rallier POC en 2 jours de transits. Premier jour : St-Malo -> Gazelle, sous une météo clémente

Cabane de Gazelle

Vue depuis Gazelle

Autre histoire (que j’apprends au fur et à mesure de mes lectures sur place!), Gazelle a servi de refuge aux frères Rallier du Baty en 1908, lors de leur périple de France à l’archipel sur un petit bateau de 20m de long!

2nd jour : Gazelle -> POC, météo toujours correcte! Le passage de l’isthme pour atteindre la presqu’île est magnifique!

Cascade de l'Isthme du Beau Temps

Belle vue, une parmi tant d'autres !

Nous arrivons donc finalement proche de la cabane, dans un cadre digne d’un club de vacances! Proche, une cuve et divers appareils permettant d’extraire la graisse des manchots et éléphants à l’époque où c’était le principal attrait de Kerguelen!

Cabane de Port Couvreux

Au programme du Popchat : routine habituelle, pose de cages, relevé quotidien, capture de chats et de lapins, comptage et marquage… Notre participation se cantonne au relevé quotidie. Pour ma part, à plus de 10m, un chat, un lapin, un renne ou un skua, je distingue pas! Note amusante, les cages sont faites pour se refermer dès qu’un chat rentre dedans, mais nous avons réussi à avoir deux chats dans la même cage, ce qui est très inhabituel!

Cascade près de la cabane

Petite plage proche (mais pas pour se baigner!)

Durant l’hiver, la plupart des éléphants de mer adultes avaient quitté l’archipel, pour aller se nourrir, loin, très loin, certains même jusqu’en Antarctique, leur retour est donc similaire à celui de l’hirondelle pour la métropole !

Les élephs reviennent !

Pour ce qui est des hirondelles de l’hémisphère Sud, les voilà, elles aussi de retour!

Les sternes aussi !

Qui dit retour du printemps, dit aussi retour du bon temps! Et ben non, peu après notre arrivée, l’hiver se rappelle à notre souvenir, il accroche désespéremment ses griffes à l’archipel!

POC sous la neige

Nous profitons quand même d’une journée moins pire que les autres pour grimper sur le Mont de la Vigie, où une vue spectaculaire s’offre au Nord, sur le golfe des Baleiniers, qui devait grouiller de vie il y a 100 ans !

Vue depuis le Mont de la Vigie

Stalagmites végétaux

Les jours à POC se suivent et ne se ressemblent pas, les différences sont hallucinantes!

POC un jour !

POC l'autre jour !

Niveau pluviométrie, ce qui n’était qu’un mince filet d’eau tourbeuse cet été est maintenant une cascade très pratique pour faire la vaisselle!

Cascade de la cabane

La même cascade, un peu plus haut

Mais déjà le 23 septembre arrive, et avec lui notre retour, sous une météo de moins en moins amicale, nous décidons donc de partir tôt, finalement tellement tôt que nous aurons le temps de faire POC -> St Malo en une journée! Au passage par Gazelle, un troupeau de renne paît paisiblement auprès de la cabane.

Retour à Gazelle, changée

Rennes à Gazelle

Petit retour, sur les frères Rallier du Baty, et sur une de leurs escales à l’Anse Sablonneuse, pour y chercher du charbon. Une éclaircie nous permet de nous arrêter un peu près de cette anse, pour y chercher rapidemment leur possible filon!

L'Anse Sablonneuse

Ahah, louche non ?

Au niveau de nos connaissances géologiques, nous supposerons que si c’est noir, c’est du charbon! Facile la géologie, non ? Une autre surprise nous attend arrivé à St Malo, un affaissement de terrain! Et dire que nous avions posé notre pied là dessus, il y a à peine deux semaines! (Oui, écris comme ça, ça fait vraiment pas aventure, mais bon, c’est ce qui s’en rapproche le plus!)

Affaissement de terrain

Publicités